Blogue / Réservoirs de mazout

Réservoirs de mazout

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le chauffage à l’huile a été très populaire entre les années 50’ et 70’. Encore environ 12 % des foyers québécois l’utilise. Les réservoirs ont été installés à l’intérieur du bâtiment ou à l’extérieur. On enfouissait les réservoirs à l’extérieur pour des raisons d’économie d’espace et d’esthétisme. Environ 40 % des déversements de mazout proviennent de réservoirs résidentiels intérieurs ou extérieurs.

Une fuite de mazout peut constituer un risque grave d’incendie et causer des dommages importants à l’environnement. Un réservoir qui fuit peut polluer l’eau souterraine, affecter un puits ou contaminer le système d’approvisionnement en eau potable à proximité. Si le sol est imprégné de mazout, son nettoyage représente souvent une tâche difficile et très coûteuse.

Réservoir enfoui

Fuites de la cuve de mazoutUn réservoir de plus de 15 à 25 ans devrait généralement être changé. Les assureurs sont habituellement exigeant à cet égard. Un réservoir installé à l’extérieur présente plus de risque de fuite puisqu’il est exposé aux intempéries et qu’il subit les rigoureux cycles de gel et dégel. Si des odeurs persistantes de mazout se dégagent du réservoir, une fuite est probablement à l’horizon et des signes de corrosion n’annoncent rien de bon.

Si vous prévoyez faire la transition du chauffage au mazout vers l’électricité, rien ne doit être laissé au hasard.  Nous vous conseillons fortement de contacter une entreprise spécialisée en la matière. Celle-ci procèdera à l’enlèvement du réservoir et effectuera une caractérisation des sols pour vérifier la présence ou non de contamination. Cette façon de procéder vous procurera la paix d’esprit et vous évitera des surprises lors d’une future transaction immobilière par exemple.

Autres Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *